Courses à cheveux

Foulées d’Ile de France #05

Tresse haute, chaleur importante et souffle coupé, on peut dire que le bilan est mitigé pour cette cinquième course à cheveux qui s’est déroulée dans le Bois de Vincennes ce 5 juillet. C’était les fameuses Foulées d’Ile de France, un parcours boisé, plat et roulant. 1 300 personnes ont pris la route ce matin. Cette épreuve était organisée par l’Association Sportive et Culturelle Accolade. Il y avait 2 boucles de 5 km à effectuer. Avant le départ de 10 heures, une course à cheveux de 5 km et une course pour petites têtes coiffées étaient aussi au programme. Une ambiance conviviale, agréable sous les couleurs des Antilles avec le ti punch à l’arrivée !

Veille de course plutôt mal engagée… Peu dormi, peu d’appétit, peu d’énergie et cuir chevelu tendu… Le lendemain s’annonçait compliqué.

Foulées d'Ile de France

L’épreuve

Quelques heures avant l’épreuve, je réalisais la fameuse tresse haute attachée avec ses trois élastiques. Elle était prête à prendre la ligne de départ entourée de toutes les nombreuses têtes coiffées. Casquette au rendez-vous ce matin pour certaines. Bandeau pour d’autres. Les premiers pas lancés, montre Garmin en route, appli Runtastic en marche, la course à cheveux démarrait. La chaleur n’était pas aussi insupportable que les précédents jours, fort heureusement. Néanmoins, une fois que les premiers mouvements étaient lancés, la température du corps augmentait et l’air manquait. La tresse haute battait de l’aile et je regrettais déjà mon petit chignon haut des dernières courses.

Premier kilomètre déroutant… Les écouteurs ne fonctionnaient plus. Comme quoi, il faut toujours vérifier plusieurs fois que tout fonctionne bien avant de partir. La musique est un élément important selon moi et peut-être pour vous aussi Mesdames. Elle m’accompagne dans l’effort et permet aussi de me booster surtout sur de longues distances. Il faut bien choisir sa playlist par contre et privilégier des musiques rythmées. C’est aussi plus sympa de courir en musique, le temps semble toujours moins long et on s’accroche souvent à elle dans les moments les plus difficiles. J’en ai eu grandement besoin dans les dix derniers kilomètres du marathon l’an passé. Mais aujourd’hui, je ne pouvais pas compter sur elle. Je me concentrais alors sur mon allure et regardais régulièrement ma montre.

Les cinq premiers kilomètres passaient rapidement, une fois de plus. J’avais pour objectif de courir entre 4 minutes 50 secondes et 5 minutes par kilomètre. C’était bien parti. Les suivants étaient par contre plus difficiles et le mental n’était pas au rendez-vous. Je voyais mon objectif s’éloigner, il fallait donc adopter le plan B. J’avais lu un article sur le site runners.fr sur la stratégie à mener lorsqu’on effectue une course. Si nous avons seulement en tête de la terminer alors on se concentre uniquement sur ce point. Si on souhaite faire un temps, il faut penser au plan A et au plan B.

Plan A

Apprendre par coeur ses temps de passage que l’on souhaite effectuer à chaque kilomètre et se concentrer sur son allure.

Plan B

Si on est dans le dur, il faut mener la danse différemment. Pour ma part, comme je n’arrivais pas à reprendre le rythme dans les trois kilomètres qui suivaient, je pensais au 9ème et me disais que je pouvais accélérer à ce moment. Une fois de plus, tout est dans la tête. Les jambes suivaient et je reprenais mon rythme habituel des premiers kilomètres.

Foulées d'Ile de France

Bilan de la course à cheveux ?

J’étais proche de l’arrivée, prête à sprinter dans les dernières secondes. Le chrono affiché était de 51 minutes et 18 secondes. Déçue du temps bien sûr mais surtout déçue d’avoir abandonné si vite. Le mental n’y était pas. Pas d’excuses à avoir (température, parcours, écouteurs, appli qui ne fonctionne pas bien, tresse peu adaptée, etc)… Quand on n’y est pas, on n’y est pas et c’est souvent une bonne leçon pour la suite. Je garde donc quand même une note positive de cette cinquième course à cheveux : je l’ai terminée sans douleurs.

Alors next race? On se retrouve en septembre pour passer sous la barre des 50.

Et vous, vous avez couru ce week-end ? Quelle coiffure avez-vous adoptée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *