Coiffures

Oh my dread ! Rencontre avec B.Claire.full Design

Passionnée d’architecture d’intérieur, amoureuse de design et accro aux dreads, Claire est la jeune fondatrice de B. Claire.full DesignAprès une licence en design d’espace à l’Ecole de Design de Nantes, elle se lance dans un programme d’échange de deux ans à la Srishti School of Art, Design and Technology en Inde (Bangalore) en partenariat avec son école afin d’obtenir un double diplôme Franco-Indien. 

Claire aménage un grand appartement de 145 m2 en plein coeur de de la ville. Certains objets décoratifs ont été détournés de leur fonction première, comme les tiroirs d’une coiffeuse devenus des tables de chevet. 

Inde

Après un passage prometteur devant le jury de l’école de Design de Nantes, elle valide avec brio son Master 2 et se lance aux côtés de Florence Gaulier pour effectuer un réaménagement complet de la bibliothèque municipale de Cherbourg (2 500 m2). Elle y réalise des plans sur-mesure, affine le détail du mobilier et recherche avec précision les couleurs. 

Claire Boutroux

Pas à pas, elle monte sa propre structure et créé B.CLaire.full Design. Sa fraîcheur, son goût artistique, sa capacité à travailler dans n’importe quel environnement et sa précision à rude épreuve font de cette jeune passionnée, une personne talentueuse.

Ce qui lui plaît dans son job ?

La variété des journées, l’envie de se lever chaque matin pour se lancer de nouveaux défis, les rencontres et les expositions en tout genre dont elle peut profiter pleinement à Paris. Elle aime aussi chiner de nouvelles merveilles dans les brocantes les plus reculées, chercher de l’inspiration dans sa bibliothèque qu’elle a aménagée avec soin chez elle et apporter ses conseils.

Il y a aussi les journées plus longues lorsque l’on est freelance où il faut toujours chercher de nouveaux projets d’aménagements d’intérieurs, de création de mobiliers ou de décoration et d’agencement d’espaces pour se constituer au fil du temps un petit carnet d’adresses. Et dans ce domaine, ce n’est pas toujours simple de se faire une place parmi les talentueux designers ! 

Ses cheveux ?

Architecte d'intérieur

Nous nous connaissons depuis plus d’une dizaine d’années et les cheveux de Claire ont toujours été une grande histoire. Je me souviens de cette époque où elle portait les cheveux très courts à la garçonne avec une longue tresse qui reposait sur son épaule. Son look décalé, ses tenues baba cool avec une pointe de sobriété… 

Et puis un jour, dans la cours de récréation, elle nous annonce qu’elle a un goût prononcé pour les dreads… Bizarrement, nous n’étions pas surprises. C’était son truc ! On se demandait bien comment elle allait les porter… On a souvent une image assez péjorative des dreads. C’est pas propre, y’a plein de noeuds, ca ne sent pas bon, ça gratte… Bref ! Les dreads… C’est pas la coiffure de madame tout le monde !

Claire Boutroux

Au début, ça prenait des formes étranges et puis elles se formaient progressivement, devenaient longues et occupaient une place importante sur ses épaules. Claire porte souvent un foulard pour faire ressortir davantage les traits fins de son visage et son sourire. Elle les attache le plus souvent avec un élastique assez épais ou les laisse parfois détachées sur ses épaules. Il faut dire que cela en impose ! Mais à chacun son style ! Et tant qu’on est bien dans ses converses, on est bien dans sa tête ! Ca reflète aussi sa façon d’être, de vivre et son état d’esprit. C’est un style assumé, sans complexe mais qui lui correspond parfaitement.

Claire Boutroux

Sa routine capillaire ?

Le shampoing reste une étape clé pour que les locks soient et restent en bonne santé. A l’origine, les cheveux de Claire n’étaient pas vraiment adaptés pour avoir des dreads. Ils ne sont pas secs, ni frisés mais ils ont un  avantage : ils sont résistants. Elle peut donc utiliser la méthode du « latching » pour refaire elle-même  les noeuds, environ tous les 6 à 8 semaines.

Il aura fallu environ 3 ans pour qu’elles soient vraiment belles. La méthode du « latching » consiste à diviser en deux parties égales la racine de la dread qui a repoussé et de passer la dread dans le trou. Cela ressemble à du tissage. C’est plus adapté pour les cheveux crépus mais en l’occurence, cela fonctionne très bien pour Claire.

Elle ne fait qu’un lavage par semaine car ses cheveux sont extrêmement lisses et pourraient se démêler à force de les laver. Après avoir longtemps utilisé un savon de Marseille pour les assécher, Claire est passée aux shampoings Head&Shoulders (un shampoing masculin mais qui lui semblait bien adapté à ce moment là).

Sa routine du moment c’est le Circus fresh qui lui procure une réelle sensation de fraîcheur au niveau du cuir chevelu. Elle préfère le diluer dans une bouteille avec de l’eau sinon, elle ne peut pas retirer la mousse. Et récemment, Claire a testé le Masque réparateur pointes sèches de My little Beauty (box du mois d’avril). « Il sent très bon ! », nous confie-t-elle.

Claire Boutroux

Le séchage, une étape importante pour les dreads

Si elle les laissait naturellement sécher, il y en aurait au moins pour deux jours ! Donc, elle passe au minimum 15 minutes sous le sèche-cheveux à l’air tiède ou froid. Comme elle le souligne : « Il ne faut vraiment pas beaucoup de produits pour les dreads et ça me convient bien ! ». Dans un mois, ses dreads auront 8 ans !

Quelques tips ?

Claire est allée faire un entretien annuel pour ses dreads chez malibubread.fr. C’est un « artisan dreadeur » qui propose ses services pour la création et l’entretien des Dreadlocks. On retrouve sur son site de multiples conseils et astuces pour créer et conserver la beauté des cheveux emmêlés. Il nous fait également partager l’évolution de ses dreadlocks depuis 2006.

Pour celles qui veulent tenter l’expérience, il faudra quand même attendre au moins une bonne semaine avant de mouiller vos cheveux, l’idéal en phase de démarrage, c’est de faire un shampoing tous les mois. Après, à chacun son rythme ! Il faut surtout bannir les shampoings contenant des agents démêlants ou des après-shampoings en tout genre car ils contiennent des agents assouplissants et démêlants.

Claire Boutroux

Pour découvrir quelques créations de Claire et connaître ses petites habitudes en matière de dreads, rendez-vous sur le site B.Claire.full Design

Photos : © Camille Boisiaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *