Courses à cheveux

Mes prochaines courses à cheveux

Il y a quelques mois de cela, je me préparais pour une longue course à cheveux de plus de 42 km qui reliait la Promenade des Anglais à Nice et le boulevard de la Croisette à Cannes, en passant par Saint-Laurent-du-Var, Cagnes-sur-mer, Villeneuve-Loubet, Antibes, Juan-les-Pins, ou encore Vallauris Golfe-Juan. Un parcours intense semé d’embûches sous une pluie battante à l’arrivée. Les cheveux mouillés, j’en suis revenue avec un trop plein d’émotions et une énergie ultra positive pour accomplir de nouveaux défis coiffés. Aujourd’hui, c’est le Marathon de Paris et c’est avec un peu de nostalgie que je me remémore ces instants.

Ce que je retiens ?

Après une longue pause de 4 mois maintenant qui m’aura permis de détendre un maximum les muscles du corps mais qui au contraire, aura bien contracté ceux du cuir chevelu (manque de dépense = stress = cuir chevelu tendu, très tendu), j’ai décidé de remettre mes pinces à cheveux, de renouer avec mes baskets pour les 10 prochaines courses de l’année.

10, c’est bien le nombre que je me suis fixé pour atteindre ce nouvel objectif de 2015 et préparer celui de 2016. Impossible pour moi d’avoir les cheveux longs s’ils ne s’aèrent pas plus souvent. Mes entraînements me manquent, mes longues sorties du week-end ne sont plus au rendez-vous…Bref, vous l’aurez bien compris, les courses à cheveux, j’en redemande encore et encore.

Autrefois, il n’y a pas si longtemps (j’ai encore la carte 12-27 ans quand même…), je passais la majeure partie de mon temps sur les terrains de volley-ball en salle, sur herbe ou sur sable avec une queue de cheval plutôt qu’à gambader avec mes petites jambes, ma tresse haute sur les routes parisiennes. 2/3 entraînements par semaine, le match le week-end et le troisième temps mort rythmaient bien mes semaines. Et ce, pendant plus de 15 ans.

Seulement, quand on arrive dans la capitale, qu’on traverse tout Paris, qu’on concilie études-boulot-transports-sport… Mmmh pas toujours jouable. Et qu’est-ce qu’on commence à faire ? A courir dans tous les sens. Les minutes dans la journée deviennent des secondes et chaque semaine, on remet ça ! Ca tient un moment mais après, ça devient vite épuisant. Plus épuisant que de faire du sport finalement car on piétine et on cherche à être partout à la fois. Donc… Avec le temps, on imagine de nouvelles idées en matière de coiffure et on change de tête en se dépensant autrement mais à l’économie !

La course à cheveux, c’est comme ça que je l’ai adoptée. Ca faisait un moment que j’y avais pris  goût, en parcourant les bords de l’Erdre aux cheveux d’ange… Avec le temps, elle m’habitait et occupait finalement une place tout aussi importante que le ballon rond. Je vous raconte tout ça car dans ce blog, plus orienté coiffure quand même, j’ai envie de vous parler de ces fameuses courses à cheveux. Quand on fait 10, 15, 20, 30 puis finalement 42 kilomètres, on a le temps de réfléchir…

Et d’ailleurs, pendant toutes ces longues heures de course sur route, herbe, piste, sable et j’en passe, j’ai imaginé mon petit kit running à cheveux. Je vous en parle déjà depuis quelque temps mais il se prépare et il sera bientôt sur le blog !

Coup de peigne

En attendant, je vais tenter d’atteindre mes objectifs de 2015 :

  • Une course par mois jusqu’à fin décembre
  • Descendre le chrono et faire un 10 km en 45 minutes
  • 2 semi-marathons coiffés pour clôturer l’année

2016, next step:

On repart sur les routes de France ou à l’étranger pour un nouveau marathon mais cette fois ci, en 3h50. J’en ai quelques uns en tête comme celui de Nantes, de Berlin, de Londres ou de Paris. A voir selon le style, l’envie et le prix. Je m’en tiens déjà à mes objectifs de 2015 qui vont me demander une bonne préparation et de longues heures de détente du cuir chevelu. J’ai prévu 4 à 5 entraînements par semaine avec le plan d’entraînements Runtastic. J’augmente l’intensité, le temps de travail et on y va. Si le rythme est dur à suivre (car il n’y a pas que les courses à cheveux dans la vie), je limiterai.

Pour les cheveux ?

Je tente de conserver chignon, queue de cheval ou tresse haute pour les entraînements et les courses. Mais… Peut-être que je trouverai d’autres astuces pour qu’ils tiennent bien pendant mes sorties.

Les courses à cheveux ?

26 avril : 7ème édition du 10 kilomètres du Bois de Boulogne

24 mai : 9ème édition des 10km du 19ème de Paris

7 juin : 18ème Edition de la Course du Château de Vincennes, 10 kilomètres

5 juillet : 20ème Foulées d’Ile de France, 10 kilomètres

13 septembre : 19ème édition de la Parisienne, 6,7 kilomètres

27 septembre : 8ème édition Les Courses du Luxembourg, 10 kilomètres

4 octobre : Odyssea, 10 kilomètres

25 octobre : 5ème édition du Bois de Vincennes, Semi-marathon

16 novembre : 18ème édition du Semi-marathon de Boulogne-Billancourt

13 décembre : La Corrida de Noël d’Issy-les-Moulineaux, 10 kilomètres

Maintenant, c’est parti ! On remet la machine en route et on attaque ! La route est belle mais longue… 

Et vous, quelles sont vos prochaines courses à cheveux ?

4 comments

  1. Yeahhhh je fais Boulogne aussi! 😉 Cool cool cool!!

  2. Je ne connaissais pas ce genre de courses, merci pour la découverte!
    Deltreylicious

    1. De rien, avec plaisir 🙂
      A bientôt !

Répondre à Coupdepeigne Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *