AccessoiresBlabla des moumoutes

Mon redoutable ennemi le sèche-cheveux

Tous les deux jours, c’est la même histoire avec mon sèche-cheveux ! Il est 8h49. Départ 8h55 et il est toujours coincé au fond du placard à attendre patiemment. Bien entendu, quand on a les cheveux longs, il est évident que le temps de séchage n’est pas moins de 5 minutes. Je suis longtemps partie le matin, les cheveux mouillés, -5 dehors, un chignon rapide sur la tête ou un bonnet pour éviter cet instant tant redouté… Et puis vous arrivez sur votre lieu de travail, les cheveux congelés et attrapez un bon rhume.

Mon redoutable ennemi le sèche-cheveux

C’est le moment que j’apprécie le moins au salon de coiffure bizarrement. Pour d’autres, le sèche-cheveux est synonyme de détente, d’évasion dans ce brouhaha continue et pour moi, c’est un calvaire. Une fois en route, pas la peine de causer avec votre coiffeur pour vous faire entendre sinon vous allez vous casser la voix. ON NE S’ENTEND PLUS A CAUSE DE LUI ! Il occupe toute l’attention ! Normal, avec son hélice aspirant l’air d’un côté et la propulsant de l’autre à travers de fins fils électriques jouant le rôle de résistance chauffantes, il est évident qu’on ne peut s’entendre.

Et puis, il faut dire que mon sèche-cheveux format miniature n’a pas beaucoup tenu la route. Bah oui, plus facile de le transporter partout que le gros machin tout noir qui pèse une tonne au fond du sac. Seulement ce gros machin tout noir est tellement plus efficace !

Avant c’était facile. Je franchissais la porte d’entrée, j’allais au salon La Coupe et je ressortais avec un brushing. Seulement ça, c’était avant. Depuis quelques années, j’ai appris les codes parisiens du petit déjeuner rapide le matin, du temps limité dans la salle de bain, une coiffure en 2 minutes top chrono pour courir prendre le métro. Beaucoup moins sympa. Ca, c’est la vie parisienne.

Et puis avec le temps, j’ai fini par avoir un vrai de vrai sèche-cheveux de chez Pro duo et là je peux vous dire que cela a « un peu » changé la vie. Je dis « un peu » car je ne suis toujours pas accro, que ça m’ennuie toujours de sécher la tignasse le matin, mais après, quel plaisir de passer la main dans les cheveux. Bon et puis il faut voir la bouille de Jerry quand il se met en marche. Jerry disparaît de la circulation et on le retrouve une demi-heure plus tard, coincé sous le lit… Lui non plus, c’est pas son truc.

Mon redoutable ennemi le sèche-cheveux

Bon sinon, j’ai quand même fait ma petite enquête et suis allée inspecter le net pour trouver des sèches-cheveux colorés, sympas qui donnent envie de l’allumer le matin. Je ne dénigre pas le super sèche-cheveux de chez Pro duo, qui au passage, est vraiment très bien, je le recommande… Mais je me suis dis qu’il devait y en avoir d’autres un poil plus fun.

Avant de vous lancer dans les recherches, il y a quelques règles à respecter pour trouver le sèche-cheveux fun mais adapté. 

200 watts c’est le minimum pour un appareil qui chauffe bien

Cherchez la mention « AC professionnel » qui garantie un moteur puissant et durable

Réglez la chaleur de l’appareil : faible chaleur = pour cheveux fins ou abîmés / haute chaleur = chevelure dense /

forte chaleur = quand vous n’avez que 2 minutes le matin

La touche « air froid » vous permet de fixer votre chevelure après le séchage

Les appareils  en céramique diffusent une chaleur infrarouge qui sèche de l’intérieur sans brûler

Utilisez plusieurs embouts pour avoir des effets différents adaptés à votre chevelure

 –

Voilà ma petite trouvaille : le sèche-cheveux Parlux 385 orange

Disponible en 8 couleurs différentes et estampillé « Eco Friendly Parlux Product ». On vous en parle sur BeautyCoiffure et HairProfessionnel

Son prix : 90€ environ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *