Blabla des moumoutes

Ô mon beau miroir, mon beau miroir

Et vous, c’est quoi votre secret pour garder une mine radieuse, une coupe pétillante et une aura tellement légère en cette période triste et sombre ? Quelques tips pour rester fraîche le jour comme la nuit ? Le petit conseil de mon coiffeur toujours au top de sa forme : LA CONFIANCE ! Ces temps-ci, confiance rimait plutôt avec méfiance !

Ô mon beau miroir, mon beau miroir…

Il faut dire que le mois de janvier était tellement stressant qu’on en venait à se méfier du premier petit papy assis à côté de nous ! D’ailleurs, mon crayon de papier et mes coiffures au peigne sont sortis dans les rues pendant cette période tumultueuse. En revanche, les mots sont bien restés au placard…

Comme il a l’habitude de me dire lorsque je franchis le seuil de sa porte : « Détendez-vous…  Vous rayonnez comme un soleil qui brille dans le ciel…. » Oui bon ok. Mais encore ? Moi je n’y crois pas car ce que je vois dans le miroir c’est une mine triste, des cheveux en bataille et un sourire crispé emmitouflé ! Et puis surtout…

Ces mêmes questions qui reviennent en boucle ! A quoi je sers ? Pourquoi je suis là ? Pourquoi je fais ce métier ? Où serais-je dans 2, 5, 10 ans ? Pourquoi cette vie à 100 à l’heure ? Pourquoi écouter ces gens qui s’écoutent parler à longueur de journée ? Comment je me coiffe pour sortir chercher du pain ?

Si je partais vivre en Mongolie, au Pérou, en Chine, en Alaska… ? Ou bien je m’accordais du temps pour vivre de mes passions ? Ou peut-être que je me coupais les cheveux pour retrouver la pêche ? Mieux… Je m’offrais un billet d’avion pour partir à Zumzimzoum !

Wake up! Il est temps d’aller de l’avant ! Open your eyes ! Prenez confiance en vous et secouez-vous !

Oui bon en ce moment, celui qui aurait le plus besoin de se secouer, c’est Jerry, le chat. Il a plein de puces alors qu’il ne met pas le bout de son nez dehors ! Il aurait peut-être envie d’une petite coupe de cheveux lui aussi… A réfléchir. Ce n’est pas le sujet du moment. Mais on y reviendra.

Pas besoin d’en faire trop, pas besoin de vous recouvrir de maquillage, pas besoin de tous ces superflus derrière le miroir… VOUS êtes comme vous êtes avec vos qualités et défauts alors ACCEPTEZ-VOUS !

Vu sous cet angle, tout semble facile et tellement léger… « Prenez du recul… » . Euh oui mais comment ? Cette attitude n’est pas simple à installer dans la vie de tous les jours… C’est quoi le remède ?? J’ai bien tenté le coup des + et des –, la méthode : tout ce que j’entends, je vois, me touche de près, je ne le prends pas à cœur… Je garde une très grande distance un point c’est tout. Sauf que… dès le lendemain rebelote ! Et puis, je pleure, je ris, je pleure, je m’énerve, je m’agace et mon entourage en prend un coup.

« Faites du sport, évacuez votre stress ! »

Je viens de faire quand même un marathon ! Pour évacuer, j’ai évacué ! « Bon bon bon… Répondez à cette question : qu’est-ce qui vous ferait vraiment plaisir en ce moment ? » Wouahhh trou noir. Plus de lumière au bout du chemin, plus d’objectifs, plus rien quoi. Le vide. Point à la ligne. Je retourne la question dans tous les sens… Et soudain une idée. Pas une idée de génie mais juste une idée qui me permettrait peut-être d’y voir clair et de me sentir mieux en cette période plus sombre…

Réveillée à 4h30 du matin, les yeux bien grands ouverts, à remuer dans tous les sens, à m’attacher les cheveux puis les détacher, ainsi de suite derrière le miroir… Et si je faisais un truc vraiment fou. Pas fou, genre je vais me couper les cheveux et laisser 5 millimètres mais un truc qui me rendrait heureuse avant tout et rendrait heureuses les personnes qui m’entourent…?

La réponse… dans quelques semaines ! Bah oui, si je vous dévoile tout, le plaisir sera envolé. Alors un peu de patience… Il y aura des indices ! Et s’il n’y a pas d’indices, demandez à mon coiffeur ! Car tout est de sa faute !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *