Blabla des moumoutes

Ma phobie du coiffeur

Assise bien tranquille dans le coin « attente », avec toujours cette même phobie du coiffeur, l’air déconfit, les cheveux ébouriffés, les yeux boursouflés, vous êtes la prochaine cliente : celle qui redoute le moment ultime car vous avez disparu de la circulation des salons de coiffure depuis…. plus d’un an…

Pour vous, nouvelle coiffure rime avec anxiété, peur et source d’angoisse. Il paraît que ça s’appelle de la barbierophobie.

Vous pensez que personne ne vous a remarquée dans votre coin. Vous, derrière votre magasine Closer ou votre journal l’Equipe rubrique « football » (bah oui parce que votre coiffeur habituel est un adepte du ballon rond). A chaque visite, vous avez le droit au rapport détaillé footballistique parlant avec en prime, le petit journal qui va bien !). Donc autant vous informer des résultats du week-end pour jouer sur le même terrain… gagnant !

Et tout d’un coup, alors que vous vous glissez dans votre fauteuil pour vous faire oublier, votre coiffeur vous lance l’ultime regard du bac à shampoing avec le petit sourire en coin qui va bien. Il vous propose de prendre le magnifique peignoir blanc (pas noir bien sûr) qui met en valeur toutes vos formes que vous cachez depuis des mois et vous invite à prendre place sur le siège du milieu à côté de Monsieur **** et de Madame ****. La place parfaite pour vous sentir en toute sécurité (un peu trop proche à votre goût).

Vous savez qu’il passera la main dans votre superbe chevelure grasse et vous dira en souriant :

« Vous avez bien fait de revenir ! Alors qu’est-ce qu’on fait cette année ? On coupe plus court ? On refait la couleur ?  »

Il faut dire qu’entre vos cheveux et vous, tout n’a pas été rose… Vous avez déjà testé les produits de coiffure du supermarché mais vous étiez toujours désespérée derrière votre miroir lorsque vos cheveux prenaient une autre allure. Alors vous avez décidé de vous prendre en main et d’aller dans un salon de coiffure avec malgré tout, la peur de franchir le seuil de la porte.

Et quelle entrée fracassante ! Vous vous retrouvez comme au beau milieu d’une pièce de théâtre. Un coiffeur-comédien vous met à l’aise, un client avec un balai à la main, une madame bigoudi savourant son champagne… Du jamais vu ! Vous vous êtes peut-être trompée d’endroit mais curieuse vous êtes, vous avez tout de même envie de rester.

En moins de 2h, vous voilà avec de jolies couleurs sur la tête, sur les joues (accompagnement champagne pour votre premier rendez-vous), une coupe transformée et une mine radieuse. Défi relevé !

Après plus d’un an à courir dans tous les sens, vous sentez que vos cheveux n’ont plus de peps comme à votre dernier rendez-vous. Mais vous avez toujours cette même boule au ventre pour vous rendre au salon de coiffure : la peur du changement.

Bilan de votre expérience et de votre phobie

La phobie du coiffeur est passée mais votre manque de confiance en vous est toujours aussi présent. Comme dirait votre coiffeur, « une fois la porte franchie, vous ressortez rafraichis et en total accord avec vous même ».  Alors cap ou pas cap ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *